Diagnostic et l’Évolution

Chapitre Progress:

Trucs pour le Diagnostic et l’Évolution

1. L’écouvillon COVID-19 est la méthode la plus utilisée pour diagnostiquer la COVID-19, bien que vous puissiez avoir besoin de plusieurs écouvillons pour confirmer le diagnostic.
2. La grande majorité des patients sont atteints d’une maladie bénigne et n’ont pas besoin d’être hospitalisés.
3. Les patients hospitalisés présentent un risque élevé de détérioration et de décès.

Le Prélèvement

Cliquez ici pour lire la meilleure pratique pour le prélèvement d’un écouvillon nasopharyngé.

Les échantillons sont prélevés par écouvillonnage des voies aériennes supérieures et les écouvillons sont analysés pour déterminer la charge virale. La RT-PCR a une excellente spécificité, mais la sensibilité n’est que de 60 à 70 % (par exemple, si un test est positif, vous pouvez avoir un degré élevé de certitude que le patient est atteint du SRAS-COV2, mais plusieurs tests négatifs peuvent être nécessaires pour exclure la maladie de manière fiable)1. La RT-PCR nécessite également un équipement de laboratoire spécialisé et a des délais d’exécution importants.

CT scan, rayons X et échographie

Le CT scan peut être utilisé pour diagnostiquer, mais cet examen doit être plutôt considéré comme une méthode permettant de suivre la progression de la maladie.1 Parmi les limites du CT-Scan, il se peut qu’un patient soit symptomatique depuis un jour ou deux mais qu’il ne présente aucun signe radiologique visible.2-3

Une radiographie pulmonaire est plus rapide et plus facile à obtenir qu’un CT Scan. La radiographie évite également de devoir désinfecter tout un CT-Scan après l’imagerie. Toutefois, la radiographie pulmonaire est probablement moins efficace pour détecter la maladie que le CT-Scan 4.

Il a été rapporté que l’échographie pulmonaire pourrait avoir sa place dans l’évaluation du patient suspecté d’être atteint de COVID-19 en raison de son faible coût et de sa portabilité relative. Des données initiales sur son utilisation ont été publiées, notamment une affirmation selon laquelle elle pourrait avoir une sensibilité supérieure à celle de la radiographie pulmonaire.5-6

Tests sanguins à dépistage rapide

Les tests sanguins rapides de détection des anticorps (tests IgM/IgG) sont moins chers et plus rapides que la PCR (ils peuvent donner un résultat en 15 minutes environ) et les données initiales semblaient prometteuses 7 ; toutefois, un article récent en Italie a montré une sensibilité décevante en comparant ces tests aux résultats de la RT-PCR8 . Ces tests devront faire l’objet d’une validation supplémentaire avant d’être largement adoptés (par exemple, l’administration australienne des produits thérapeutiques a autorisé ces tests à condition que des données supplémentaires soient disponibles dans les 12 prochains mois)9-10 . 

Évolution

Une théorie de la progression de la maladie11

  • Stade 1 : Les patients présentent des symptômes légers semblables à ceux d’un simple rhume ou d’une grippe saisonnière.
  • Stade 2 : Les patients présentent les mêmes symptômes que lors du premier stade, mais la maladie comporte désormais une composante inflammatoire qui entraîne le développement d’une pneumonie, laquelle provoque un certain essoufflement.
  • Stade 3 : les patients présentent une réponse inflammatoire systémique à cytokines pro-inflammatoires, largement répandue et touchant plusieurs organes, appelée dans la littérature “tempête de cytokines”.12

Les patients au stade 1 ou 2 se soigneront probablement à domicile ou dans un département, tandis que les patients au stade 3 devront probablement être admis aux soins critiques.

Les patients qui développeront une insuffisance respiratoire et qui devront être admis aux soins critiques le feront probablement après le 7e jour des symptômes. Bien que l’insuffisance respiratoire soit une indication courante de l’admission aux soins critiques, l’insuffisance rénale ou le choc peuvent également précipiter la nécessité de soins intensifs, en particulier chez ceux qui présentent une hypoxémie silencieuse (Xie et al., 2020). Chez les patients atteints de COVID-19, la surveillance de la saturation en oxygène est donc essentielle. Si les patients se détériorent et nécessitent des soins critiques, ils sont susceptibles de développer un syndrome de détresse respiratoire aiguë, un choc, des complications cardiaques, des dysrythmies, une insuffisance rénale aiguë, une rhabdomyolyse, une atteinte hépatique et une coagulation intravasculaire disséminée.13-15

La défaillance multisystémique est souvent un développement extrêmement tardif et les outils qui tentent de la dépister (NEWS, qSOFA) ont peu de chances d’identifier de manière préventive les patients qui ne se remettront pas.14 On a émis l’hypothèse que le SRAS-COV2 pourrait s’infiltrer dans le tissu myocardique et entraîner une myocardite virale16, mais ces concepts ont été établis sur la base de critères cliniques et d’un taux élevé de troponines haute sensibilité. Étant donné qu’un diagnostic de myocardite officiel nécessite une biopsie des tissus et qu’au moment de la rédaction du présent document, les résultats d’une telle biopsie n’étaient pas disponibles dans la littérature, l’étiologie précise de la pathologie myocardique reste incertaine17

Références

1. Fang, Y., Zhang, H., Xie, J., Lin, M., Ying, L., Pang, P., & Ji, W. (2020). Sensitivity of Chest CT for COVID-19: Comparison to RT-PCR. Radiology, 200432. doi: 10.1148/radiol.2020200432

2. Rodrigues, J., Hare, S., Edey, A., Devaraj, A., Jacob, J., & Johnstone, A. et al. (2020). An update on COVID-19 for the radiologist – A British society of Thoracic Imaging statement. Clinical Radiology. doi: 10.1016/j.crad.2020.03.003

3. Kanne, J., Little, B., Chung, J., Elicker, B., & Ketai, L. (2020). Essentials for Radiologists on COVID-19: An Update – Radiology Scientific Expert Panel. Radiology, 200527. doi: 10.1148/radiol.2020200527

4. Ng, M., Lee, E., Yang, J., Yang, F., Li, X., & Wang, H. et al. (2020). Imaging Profile of the COVID-19 Infection: Radiologic Findings and Literature Review. Radiology: Cardiothoracic Imaging2(1), e200034. doi: 10.1148/ryct.2020200034

5. Peng, Q., Wang, X., Zhang, L., & Chinese Critical Care Ultrasound Study Group (CCUSG). (2020). Findings of lung ultrasonography of novel corona virus pneumonia during the 2019–2020 epidemic. Intensive Care Medicine. doi: 10.1007/s00134-020-05996-6

6. Huang, Y., Wang, S., Liu, Y., Zhang, Y., Zheng, C., & Zheng, Y. et al. (2020). A Preliminary Study on the Ultrasonic Manifestations of Peripulmonary Lesions of Non-Critical Novel Coronavirus Pneumonia (COVID-19). SSRN Electronic Journal. doi: 10.2139/ssrn.3544750

7. Li, Z., Yi, Y., Luo, X., Xiong, N., Liu, Y., & Li, S. et al. (2020). Development and Clinical Application of A Rapid IgM‐IgG Combined Antibody Test for SARS‐CoV‐2 Infection Diagnosis. Journal Of Medical Virology. doi: 10.1002/jmv.25727

8. Cassaniti, I., Novazzi, F., Giardina, F., Salivaro, F., Sachs, M., & Perlini, S. et al. (2020). Performance of VivaDiagTM COVID-19 IgM/IgG Rapid Test is inadequate for diagnosis of COVID-19 in acute patients referring to emergency room department. Journal Of Medical Virology. doi: 10.1002/jmv.25800

9. Therapeutic Goods Administration (TGA). (2020). COVID-19 diagnostic tests included on the ARTG for legal supply in Australia. Retrieved 29 March 2020, from https://www.tga.gov.au/covid-19-diagnostic-tests-included-artg-legal-supply-australia

10. Public Health Laboratory Network (PHLN). (2020). PHLN statement on emergency testing provisions for SARS-CoV-2 (the virus that causes COVID-19). Retrieved 29 March 2020, from https://www.health.gov.au/resources/publications/phln-statement-on-emergency-testing-provisions-for-sars-cov-2-the-virus-that-causes-covid-19

11. Siddiqi, H., & Mehra, M. (2020). COVID-19 Illness in Native and Immunosuppressed States: A Clinical-Therapeutic Staging Proposal. The Journal Of Heart And Lung Transplantation. doi: 10.1016/j.healun.2020.03.012

12. Mehta, P., McAuley, D., Brown, M., Sanchez, E., Tattersall, R., & Manson, J. (2020). COVID-19: consider cytokine storm syndromes and immunosuppression. The Lancet395(10229), 1033-1034. doi: 10.1016/s0140-6736(20)30628-0

13. Wang, D., Hu, B., Hu, C., Zhu, F., Liu, X., & Zhang, J. et al. (2020). Clinical Characteristics of 138 Hospitalized Patients With 2019 Novel Coronavirus–Infected Pneumonia in Wuhan, China. JAMA323(11), 1061. doi: 10.1001/jama.2020.1585

14. Guan, W., Ni, Z., Hu, Y., Liang, W., Ou, C., & He, J. et al. (2020). Clinical Characteristics of Coronavirus Disease 2019 in China. New England Journal Of Medicine. doi: 10.1056/nejmoa2002032

15. Meng, L., Qiu, H., Wan, L., Ai, Y., Xue, Z., & Guo, Q. et al. (2020). Intubation and Ventilation amid the COVID-19 Outbreak. Anesthesiology, 1. doi: 10.1097/aln.0000000000003296

16. Ruan, Q., Yang, K., Wang, W., Jiang, L., & Song, J. (2020). Clinical predictors of mortality due to COVID-19 based on an analysis of data of 150 patients from Wuhan, China. Intensive Care Medicine. doi: 10.1007/s00134-020-05991-x 17.

17. Caforio, A., & Casadei, B. (2020). Cardiac complications in COVID-19: myocarditis. Retrieved 28 March 2020, from https://www.youtube.com/embed/3qINtzH2PfI?rel=0&autoplay=1

18. Xie, J., Tong, Z., Guan, X. et al. Critical care crisis and some recommendations during the COVID-19 epidemic in China. Intensive Care Med (2020). https://doi.org/10.1007/s00134-020-05979-7

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *