Procédure d’intubation

Chapitre Progress:

Astuces pour l’intubation

1. Il faut une équipe pour y parvenir.
2. La seule chose qui est rapide est d’administrer la médication ; rien d’autre ne nécessite d’être rapide.
3. Planifier, Planifier, Planifier.

Étape 1 : Planification

C’est plus qu’un tube.

Cette étape comporte beaucoup de gestes infirmiers essentiels.

  • Identifier les rôles
  • Déterminer la raison de l’intubation
  • Que croyez-vous qui risque de ne pas bien se passer ?
  • Quel est le plan B ?
  • Quel est le plan C si le plan B échoue ?

Étape 2 : Préparation

Rester calme !!

Il n’y a pas d’urgence en temps de pandémie.

  • Préparer les médicaments pour l’intubation et pour la post-intubation
  • Vous devez porter un ÉPI incluant une protection contre la transmission aérienne
  • Équipement pour l’intubation
  • Donner l’occasion au patient et à sa famille de se parler.

Étape 3 : Position

Éviter le chaos.

Assurez-vous que votre environnement est bien sécuritaire et bien organisé.

  • Positionner le patient pour la procédure
  • Les infirmières sont-elles bien positionnées?
  • Libérer l’espace de votre environnement (p.ex. chaises, déchets)

Étape 4 : Préoxygénation

Prendre tout le temps nécessaire.

  • Donnez au patient le maximum d’oxygène possible
  • Vous pouvez utiliser un ballon-masque (Ambu), un masque réservoir ou tout autre dispositif pouvant fournir beaucoup d’oxygène

Étape 5 : Donner les médicaments

La portion rapide est “la séquence rapide”

Tout est très méthodique et systématique.

  • CONFIRMER clairement quels médicaments seront donnés, dans quel ordre et leur dose ainsi que l’ordre 2.
  • Administrer les médicaments dans cet ordre :

1. Sédation 

2. Paralysie

Vous pouvez administrer la médication sur environ 10 secondes – c’est la seule partie rapide de l’intubation

Étape 6 : Confirmer la position

La captométrie est essentielle.

Rx pulmonaire est difficile à obtenir dans un contexte COVID-19.

  • Une fois que le tube endotrachéal est en place, confirmez son emplacement avec une capnographie en continu (quantitatif)
  • S’il n’est pas disponible, vous pouvez utiliser un capnographe qualitatif (calorimétrique)
  • Si vous n’avez pas de capnographe, vous pouvez ausculter l’entrée d’air
  • Une radiographie pulmonaire ne confirme pas le placement du tube
  • Une radiographie pulmonaire confirme la hauteur du tube endotrachéal uniquement

Étape 7 : Soins post-intubation

L’infirmière reste auprès du patient.

Suite à la procédure, tous vont quitter. C’est à ce moment que le rôle de l’infirmière est nécessaire.

  • Confirmer le niveau de sédation/douleur désiré (voir les principes fondamentaux des soins intensifs)
  • Confirmer les médicaments à utiliser pour la sédation du patient 
  • Envisager des contentions pour les poignets.
  • Succion la bouche.

Procédure d’intubation *.

*Veuillez noter que l’équipe a administré le paralytique (rocuronium) avant le sédatif (induction) (kétamine). Il est plus courant de voir l’agent d’induction avant le paralytique. Ceci étant dit, il existe des circonstances particulières où vous pouvez voir le rocuronium administré avant la kétamine. Josh Farkas a publié ici un article sur le rocuronium avant la kétamine pour les troubles musculo-squelettiques.
À l’exception de l’étape de la médication, la procédure d’intubation est standard.

Références

  1. Higgs, A. et al. British Journal of Anaesthesia, Guidelines for the management of tracheal intubation in critically ill adults. Volume 120, Issue 2, 323 – 352
  2. Braude, Darren MD, EMT-P The Ten Ps of Rapid Sequence Intubation, Emergency Medicine News: January 2007 – Volume 29 – Issue 1 – p 8,12 doi: 10.1097/01.EEM.0000264634.15897.25

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *