Surveillance cardiaque avancée

Chapitre Progress:

Surveillance cardiaque

Surveillance à 3 dérivations

Cette méthode fait appel à 3 dérivations : RA (bras droit – blanc), LA (bras gauche – noir) et LL (membre gauche – rouge). Comme nous n’utilisons que 3 dérivations, il est préférable de les placer comme indiqué dans le diagramme ci-dessous, où elles sont à distance égale du cœur. La RA est placée au 2e espace intercostal, autour de la ligne médioclaviculaire droite. LA est placé au deuxième espace intercostal, autour de la ligne médioclaviculaire gauche. LL est placé sur le côté gauche, sous les muscles pectoraux, au bord inférieur de la cage thoracique gauche.

En utilisant ces trois dérivations bipolaires, vous pouvez voir le tracé de l’ECG à partir des positions de dérivation I, II et III. La plupart des systèmes d’ECG à trois dérivations affichent par défaut le tracé de la dérivation II. Alors qu’un système à 3 dérivations est parfait pour surveiller les changements de rythme, la fréquence cardiaque et la présence d’arythmies mortelles, un ECG à 12 dérivations doit toujours être réalisé pour permettre un diagnostic.

Surveillance à 5 dérivations

Cette méthode utilise 5 dérivations : RA (bras droit – blanc), RL (membre droit – vert), V ( voltage – marron), LA (bras gauche – noir), et LL (membre gauche – rouge). Dans cette configuration, le RA, le LA et le LL sont placés de la même manière que dans la configuration à 3 dérivations, pour être équidistants du coeur. Le V est placé au niveau du 4e espace intercostal, juste à droite du bord sternal (dans une configuration à 12 dérivations, c’est la position V1). RL est placé sur le côté droit en position miroir par rapport à LL.

En utilisant la surveillance à 5 dérivations, vous pourrez voir le tracé des positions I, II, III et V1. Vous pouvez également déplacer la dérivation V vers l’une des positions (V1-6) et afficher cette position (voir le placement à 12 dérivations pour les directives de placement de V1-6). Comme les systèmes d’ECG à 3 dérivations, un système à 5 dérivations affichera le tracé de la dérivation II comme réglage par défaut. Alors qu’un système à 5 dérivations est parfait pour surveiller les changements de rythme, la fréquence cardiaque et la présence d’arythmies mortelles, un ECG à 12 dérivations doit toujours être effectué pour permettre un diagnostic.

Image reproduite avec l’aimable autorisation du laboratoire virtuel de physiologie de l’université McGill.

Forme d’onde de l’ECG

Le cycle cardiaque complet est composé des éléments suivants : L’onde P, le segment P-R, le complexe QRS, le segment ST et l’onde T. Une onde U peut également être présente à l’occasion.

Les 5 étapes de l’interprétation du rythme

1. Fréquence cardiaque

Nous pouvons obtenir notre rythme cardiaque de plusieurs façons. Si vous disposez d’une bande de papier de 6 secondes, il suffit de compter le nombre de complexes et de le multiplier par 10. Cela vous donne le nombre de battements par minute ou BPM.

Vous pouvez également compter le nombre de petits carrés entre les ondes R sur votre bande rythmique. C’est la façon la plus précise de mesurer la fréquence cardiaque. Prenez ce nombre et divisez-le par 1500. 

Exemple : J’ai 15 petits blocs entre chaque onde R. 1500 divisé par 15 est égal à 100. Ma fréquence cardiaque est de 100 bpm.

2. Rythme cardiaque

Déterminez si le rythme est régulier ou irrégulier. Le moyen le plus simple est d’utiliser un morceau de papier dont le bord est plat. Prenez le papier et placez le long des crêtes des ondes R. Marquez ensuite le repère sur le papier pendant au moins trois ondes R consécutives. Déplacez le papier le long de la bande de façon à ce que vos marques soient alignées avec les autres ondes R de la bande. Si elles sont alignées, le rythme est régulier. Si elles ne s’alignent pas, le rythme est irrégulier.

3. Onde P

Y’a-t-il des ondes P pour chaque complexe QRS ? La forme des ondes P est-elle similaire ? 

4. Intervalle P-R

Mesurez le nombre de blocs entre le début de l’onde P et le début du complexe QRS. Multipliez le nombre de blocs par 0,04 pour obtenir l’intervalle PR (chaque bloc représente 0,04 seconde)

5. Le complexe QRS

Mesurer le nombre de blocs entre le début du complexe QRS et la fin du complexe QRS. Multipliez le nombre de blocs par 0,04 pour obtenir la taille du QRS (chaque bloc représente 0,04 seconde)

Références

1. 3-lead and 5-lead lead placements courtesy of Lifeinthefastlane. https://litfl.com/ecg-lead-positioning/

2. ECG Waveform image courtesy of McGill University. http://www.medicine.mcgill.ca/physio/vlab/cardio/introECG.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *